Rosanna Sestito

rosannaSocio-anthropologue, Sage-femme
sestitorosanna@yahoo.it

Doctorante en sociologie à l’Université Paris Nanterre (Cresspa GTM)

 

Titre de la thèse : Les « naissances glamour » en Iran : l’augmentation de l’accouchement par césarienne entre institutions médicales et pratiques quotidiennes

Date de début : 2020

Directrices de thèse : Carole Brugeilles (Université Paris Nanterre, Cresspa GTM) et Lucia Direnberger (Centre Maurice Halbwach)

Sujet de thèse

Ma thèse s’intéresse à l’accouchement par césarienne en Iran dans la région de Yazd dans une perspective socio-anthropologique.

Elle vise à analyser de quelle manière, depuis plusieurs années, une politique de natalité et de régulation démographique est mise en place dans ce pays avec la répression de l’avortement, la contraception payante et une forte propagande pour un accouchement par voie basse.

Ma recherche portera, en particulier, sur la manière dont les recommandations et normes temporelles concernant le suivi de grossesse et l’accouchement émises par les organismes de santé publique en particulier de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), et parfois imposées par les mêmes organismes de manière différent selon les pays, sont interprétées par les différent.e.s professionnel.le.s. Par la question de la césarienne, mon projet vise à analyser également les conceptions divergentes de l’accouchement. D’un côté il s’agit d’une conception qui vise à voir l’accouchement comme un processus physiologique et qui ne relève pas forcement d’une hyper-technicisation et hyper-médicalisation ; de l’autre, il s’agit d’une conception de l’accouchement et de la grossesse comme un état en soi dangereux et pathologique justifiant ainsi l’appropriation institutionnelle et la bio-médicalisation des parturientes en le ramenant à l’idée de l’instinct. Ces perspectives renvoient aussi à des modalités distinctes d’évaluation de l’accouchement, focalisées sur des critères quantitatifs ou qualitatifs, et questionnent la légitimité des politiques de santé maternelle de l’OMS face à l’augmentation de l’accouchement par césarienne. La perspective intersectionnelle post-colonialiste et la remise en cause des normes reproductives occupent une place importante dans la dimension politique de cette mise en discussion.

Mon projet s’inscrit dans la lignée de travaux de socio-anthropologie de la santé, dans une perspective critique de la biomédecine. D’autre part, je porte un intérêt particulier aux activités scientifiques et publications des études genre ainsi qu’aux études postcoloniales et à celles des féminismes du Sud.

Publications

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s