Séminaires

  • Contraception en post-partum

11 octobre 2019, Ined (133, Boulevard Davout, Paris 20e), salle 433, 9h30 – 12h30

« Trajectoires obstétricales et planification familiale au Mexique », Carole Burgeilles (Professeure de démographie à l’université Paris 10 Nanterre).

« Titre à venir », Nicola Boydell(Chercheuse au Usher Institute à l’Université d’Edimbourg)


  • Vasectomie et masculinités

11 juin 2019, Ined (133, Boulevard Davout, Paris 20e), salle 42, 9h30 – 12h30

« La vasectomie dans l’entre-deux-guerres : un combat pour l’autonomie ? », Elodie Serna (chercheuse associée à l’IRHIS-Lille 3).

« Vasectomie contraceptive en France : un impensable ? », Emma Tillich (EHESS, EHESP, CSU-CRESPPA, CREDO)


  • Arrêter la pilule

26 février 2019, Ined (133, Boulevard Davout, Paris 20e), salle Sauvy, 9h30 – 12h30

« Quand la pilule perd son cachet », film documentaire de Juliette Pitisci (journaliste à la RTBF).

« La faute aux hormones ? », Marion Tisserand (Université Lyon 2).


  • Les usages dérivés de la contraception

26 novembre 2018, EHESS (105, Boulevard Raspail, Paris 6e), salle 2, 9h30 – 12h30

« Les usages dérivés de la contraception hormonale : une normalisation des corps féminins ? », Emma Tillich (EHESP).

« La négociation des traitements hormonaux de l’endométriose : entre script thérapeutique et script contraceptif », Anne-Charlotte Millepied (EHESS, Unige, Iris, IEG).


  • Contraception et avortement. Injonctions et affects

30 octobre 2018, Ined (133, Boulevard Davout, Paris 20e), salle 111, 9h30 – 12h30

« Désir, faute ou accident ? Se représenter l’origine d’une grossesse interrompue : enjeux émotionnels et normatifs », Laurine Thizy (Université Paris 8, CRESPPA-CSU).

« La peur et la honte. Affects et logiques reproductives chez des femmes auteures de neonaticide », Julie Ancian (EHESS, Iris, Cermes3).


  • Contraception et entrée dans la sexualité

20 juin 2018, Ined (133, Boulevard Davout, Paris 20e), salle Sauvy, 9h30 – 12h30

« Contraception et rapports de pouvoir dans l’entrée dans la sexualité, à l’adolescence, en France », Yaelle Amsellem-Maingy (Injep, Cerlis).

« L’entrée dans la sexualité de deux générations de femmes en Russie : les normes de genre et l’enjeu de la contraception », Mona Claro (EHESS, Ined, Iris).


  • Le marché de la contraception en France, avant et après sa légalisation

23 mars 2018, Université Paris Descartes (45, rue des Saints-Pères, Paris 6e), salle des thèses, 9h00 – 12h00

« Les « amis des femmes mariées » : une histoire de la naissance du marché contesté de la contraception (1880 – 1920) », Cyrille Jean (Sciences Po, CHSP).

« Le marché de la contraception en France de la clandestinité des années 1960 au capitalisme des années 1990 », Alexandra Roux (EHESS, Inserm-Cesp/Cermes3).


  • La médicalisation de la contraception, en partenariat avec le séminaire Genre de l’École Normal supérieure (ENS).

22 septembre 2017, ENS (29, rue d’Ulm, Paris 5e), salle 235 C, 9h30 – 12h30

« Échange de savoirs contraceptifs entre Angleterre et France (1930-1970) », Caroline Rusterholz (Birkbeck, University of London).

« La gynécologie médicale, une spécialité française dédiée à la contraception ? », Aurore Koechlin (Paris I, Cetcopra).


  • La crise des pilules. Des tenants socio-politiques de la controverse à ses conséquences sur les parcours individuels.

21 juin 2017, Ined (133, boulevard Davout, Paris 20e)

« Risques et pilule. Carrière d’un problème public dans le champ de la contraception », Mylène Rouzaud-Cornabas (Paris XI, Inserm-Cesp, SciencesPo-CSO, EDSP).

« (Faire) Avaler une pilule en crise : quelles reconfigurations des parcours contraceptifs et des pratiques médicales ? », Leslie Fonquerne (Toulouse II, CERTOP, TESC).


  • Séminaire inaugural

6 Février 2017, EHESS (190-8 avenue de France, Paris 13e)

« Les politiques de l’information sur la contraception en France: du contrôle des populations au gouvernement des choix individuels (années 1950-1982) », Bibia Pavard (Paris II-IFP).

Discussion collective sur les travaux actuels menés sur la contraception, et sur le projet d’organiser un colloque.

Publicités